entete

gRetour au carnets de voyages

 

Zambie :
Formation VEO et voyage Touraco !

Lettre de remerciements

 


 

Le 19 juillet 2008, Rudy Crohin et Valéry Schollaert s’envolaient pour la Zambie.
Il s’agissait de mettre en place la première Formation VEO, destinée à des guides zambiens, ainsi que guider un petit groupe d’ornithologues belges, principalement issus de la Formation Ornitho.

01

Du 20 au 29 juillet, nous avons parcouru avec le groupe le site de Mutinondo et observé oiseaux, mais aussi mammifères, papillons et tous les êtres vivants qui ont bien voulu se montrer.

Nous vous proposons ci-dessous une description détaillée de ce voyage qui illustre parfaitement les objectifs de VEO.

Vous pouvez également découvrir les galeries de photos.

Oiseaux et vie sauvage - Infrastructure et paysages - Elèves et activités droite

Mutinondo est un lodge résolument tourné vers l’écotourisme. Avec l’objectif de respecter homme et environnement, les 10.000 hectares du site sont parfaitement protégés des activités économiques « néfastes » et les infrastructures elles-mêmes sont intégrées dans le paysage, et construites avec des matériaux locaux, par une main d’œuvre locale.

02

De nombreuses idées sont mises en place pour que cette intégration soit la plus cohérente possible. Ainsi, l’électricité est fournie par le soleil.

03

Soleil qui chauffe également l’eau des douches des chalets, ainsi que celle pour la cuisine.

04

Le site de Mutinondo est composé de Dambo (zone humide couverte d'une végétation herbacée importante), de Miombo (forêt assez ouverte, composée d’arbres tels que le Brachystegia et le Jubelnardia), de Mushito (forêt galerie étroite et dense le long de ruisseau) et de spectaculaires blocs granitiques.

05

Ces habitats variés accueillent plus de 320 espèces d’oiseaux. Ceci nous permettait de découvrir plusieurs nouvelles espèces chaque jour, avec des observations tantôt furtives, tantôt excellentes. Cela nous donnait l’impression qu’à chaque instant un oiseau discret ou rare pouvait surgir et permettre une observation passionnante. Parmi les oiseaux les plus présents à Mutinondo, les Souimangas comme ce Souimanga à collier (Hedydipna collaris) sont tout à fait remarquables.

06

Toutes les observations s’effectuent à pied ou à cheval. Le séjour fut du début à la fin un véritable bain de nature, où le mot nature n’est pas usurpé ! C’est d’ailleurs une des particularités du site, une rareté en Afrique : enfants et adultes peuvent se balader à pied sur les sentiers ou en dehors, de jour comme de nuit, sans aucun risque comme c’est le cas dans d’autres zones, peuplées d’animaux potentiellement dangereux où un accident est toujours possible.

07

Une fois le voyage organisé terminé, Rudy et Valéry se sont lancés dans l’organisation de la formation pour les guides zambiens. Un total de onze élèves a participé aux cours. Seuls deux d’entre eux sont des guides travaillant à Mutinondo. Les autres personnes sont trois professeurs d’écoles primaires ou secondaires locales, deux villageois, anciens braconniers, qui souhaitent se reconvertir dans l’éco-tourisme (leur séjour a été payé par Mike, propriétaire du site de Mutinondo), ainsi que quatre guides touristiques professionnels provenant d’autres sites.

08

Grâce aux membres de VEO qui ont offert du matériel, ainsi que Mike qui a fourni quelques objets également, tous ces élèves ont pu bénéficier, durant la totalité de la formation, de jumelles, longues-vues, guides de terrain, crayons et cahiers.

09

Tout ceci (photo ci-dessus) a été fourni par les membres de VEO et été remis aux élèves qui n’ont pas (encore) de profession dans l’éco-tourisme. Les employeurs des guides professionnels se sont engagés à fournir à leurs employés le matériel nécessaire pour qu’ils puissent profiter des acquis et les mettre en pratique sur le terrain, au quotidien.

10

L’objectif était de permettre à toutes ces personnes d’acquérir la fameuse méthode « Formation Ornitho® » et ainsi de pouvoir progresser rapidement. L’efficacité de cette méthode mise au point par Valéry Schollaert a encore été démontrée lors de ce séjour. En effet, Rudy Crohin, qui vient de terminer avec grand succès deux années de Formation Ornitho®, a montré qu’en à peine un mois, il pouvait maîtriser une avifaune qui lui était totalement inconnue auparavant. Pour ce faire, des cours théoriques et des activités pratiques ont été organisés. Tous les cours ont été mis au point spécialement pour l’occasion par Valéry, et les activités de terrain ont été guidées par Rudy et Valéry.

11

Les élèves se sont montrés plus qu’intéressés : véritablement passionnés. Ce fut une excellente surprise de voir que des personnes qui luttent pour leur survie dans des conditions plus difficiles que tout ce que nous connaissons en Europe se montrent aussi passionnées par les oiseaux, la nature et la protection de l’environnement.

12

Alors que nous craignions que le fait de devoir utiliser des livres en anglais (qui n’est pas leur langue maternelle) allait être une barrière, nous avons constaté qu’il y avait au contraire un attrait incroyable pour ces documents. Et il s’est avéré qu’ils étaient tous capables de s’en servir efficacement.

L’attention que les élèves portaient à nos cours a été également plus qu’importante. Qu’il s’agisse de leçons théoriques à l’intérieur avec présentation sur écran, ou de conférence/débat à l’extérieur, tous les élèves ont participé très activement.

13

Notez que la qualité des cours a été contrôlée notamment par Lizanne Roxburgh, présidente du ZOS (Zambian Ornithological Society), la société zambienne d’ornithologie, qui envisage un futur partenariat avec VEO pour organiser d’avantage de formations.

L’utilisation du matériel optique semblait être également une barrière. Le résultat est un peu plus mitigé sur ce point. Toutefois, avec un peu d’entraînement, tous ont pu utiliser les jumelles convenablement. Pour la longue-vue, cela s’est avéré plus délicat. Nous n’avions toutefois que deux longues-vues à leur remettre, et ce sont les plus qualifiés qui en ont bénéficié. Ils en feront bon usage.

14

L’ambiance était géniale. La bonne humeur était de rigueur tout au long de la journée. Formateurs et élèves ont vraiment eu beaucoup de plaisir à travailler trois semaines ensemble !

15

Enfin, terminons en signalant que quelque 180 espèces d’oiseaux, soit plus de la moitié des espèces du site, ont été vues lors du séjour à Mutinondo (sans compter de nombreuses autres espèces lors des trajets entre Mutinondo et Lusaka, ainsi qu’à Lusaka). Plusieurs d’entre elles sont nouvelles pour le site, et quasi toutes les spécialités visibles en hiver (hé oui,juillet et août sont en hiver en Zambie!) ont été vues : Râle à tête rousse (Sarothrura lugens), Tisserin malimbe (Ploceus angolensis), Pie-grièche de Souza (Lanius souzae), Astrild-caille à gorge rouge (Paludipasser locustella)  ainsi que le Barbican d’Anchieta (Lybius anchietae) – photo ci-dessous.

16

Tous les administrateurs de VEO souhaitent remercier les membres qui ont gracieusement remis des longues-vues, jumelles, livres, cahiers, crayons et autre matériel pour ce projet. Nous souhaitons aussi remercier Mike et Lari, propriétaires du site de Mutinondo pour leur accueil et l’investissement consenti pour permettre à des personnes démunies financièrement de participer à ce projet. Nous remercions aussi Nathalie Dewinter et Claire Furnémont, toutes deux participantes au voyage organisé, pour leurs photos (ainsi que leur motivation et leur bonne humeur). Enfin, nous remercions tous nos membres qui ont participé aux voyages « épeichette » comme par exemple la Bulgarie ou Leucate, grâce auxquelles VEO a pu financer ce projet.

 


 

Chers Mike et Lary,
Les formateurs Valéry et Rudy,
Mes compagnons de formation,

Au nom de mes compagnons de formation, je saisis l’occasion de remercier la direction de Mutinondo Wilderness, c’est à dire Mike et Lary pour avoir organisé cette si importante formation à  l’ornithologie.

Le matériel, tel que livres, crayons, jumelles, etc. était fourni pour cette formation. Le déjeuner était fourni tant pour les formateurs que pour les élèves. Le travail de terrain a constitué la plus grande partie de cette formation. De l’argent pour le suivi ultérieur a été remis aux participants.

Je voudrais ici remercier nos formateurs, Valéry et Rudy, pour les efforts qu’ils ont consentis durant la formation. Leur engagement dans leur travail nous a réellement appris quelque chose.

Dernier point, mais non le moindre, je voudrais remercier les travailleurs de Mutinondo Wilderness pour leur hospitalité, leur amabilité et leur disponibilité durant la formation.

Cette formation nous a donné une bonne base pour identifier et apprécier les oiseaux de nos diverses régions.

Nous promettons de mettre à profit les connaissances acquises durant cette formation.

A la direction et aux formateurs, j’adresse un vibrant merci pour la tâche que vous avez accomplie et je prie pour que vous continuiez à organiser des évènements aussi importants.

Merci

 

Pour télécharger la lettre (pdf, 40 Ko)
logo